Caisse nationale du réseau des Urssaf

Stat'UR n° 39 - Juin 2020
Brutal ralentissement de l’activité économique

Le nombre de salariés du secteur privé chute sur le premier trimestre en Bretagne de 2,8 % en raison de l’arrêt de l’activité depuis mi-mars visant à freiner l’épidémie de Covid-19 : 23 330 postes ont été supprimés dont 16 130 dans l’intérim. Hors intérim, la baisse atteint 0,9 %.

La masse salariale (soumise à cotisations sociales) diminue de 3,2 % au premier trimestre, sous l’effet de la baisse du salaire moyen par tête (SMPT) de 2,8 %, en lien avec le recours accru au chômage partiel et aux arrêts maladies facilités pour préserver l’emploi. Le recours à ces dispositifs conduit à substituer aux salaires des indemnités non soumises à cotisations sociales et donc non comptabilisées dans l’assiette salariale suivie dans cette publication.

La diminution des effectifs en fin de trimestre concerne principalement les salariés ayant les contrats les plus précaires et des contrats de courtes durées dans les secteurs de l’intérim, l’hébergement-restauration, les arts et spectacles

Les chiffres Clés

- 2,8% du nombre de salariés sur le trimestre
(- 0,9% hors intérim)

- 1,4% du nombre de salariés sur un an
(+ 0,5% hors intérim)

Mis à jour le 30/06/2020

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites et pour vous permettre de partager des contenus de notre site via les réseaux sociaux. Pour en savoir plus.

x