Caisse nationale du réseau des Urssaf

Acoss Stat n° 304 - Mars 2020
La masse salariale et les effectifs salariés du secteur privé au quatrième trimestre 2019

Les effectifs salariés du secteur privé progressent de 0,5 % au quatrième trimestre 2019 (+ 92 500 postes), un rythme  supérieur à celui du trimestre précédent (+ 0,2 %). Sur un an, ils augmentent de 1,5 % (+ 283 500 postes). Hors intérimaires, les effectifs salariés sont en hausse de 0,5 % sur le trimestre et de 1,6 % sur un an (+ 286 300 postes).

Le salaire moyen par tête (SMPT) progresse de 0,3 % au quatrième trimestre 2019, en net ralentissement par rapport aux deux trimestres précédents (+ 0,8 % et + 0,9 %) . Sur un an, il s’accroît de 1,4 %. En comparaison, les prix à la consommation hors tabac de l’ensemble des ménages augmentent de 0,3 % ce trimestre et de 1,2 % sur un an.

Au total, la masse salariale (soumise à cotisations sociales) croît de 0,6 % au quatrième trimestre 2019, bien moins qu’aux deux trimestres précédents, dans un contexte marqué par  les grèves du mois de décembre. Sur un an, elle progresse de 2,9 %.  En moyenne annuelle sa hausse est de 3,1 %.

Les effectifs salariés de l’industrie sont stables au quatrième trimestre 2019 pour le troisième trimestre consécutif. Sur un an, ils augmentent de 0,3 % (soit + 8 700 postes).

Dans la construction, les effectifs salariés progressent de 0,7 % au quatrième trimestre 2019 (+ 10 400 postes). La croissance annuelle du secteur se stabilise aux alentours de 3 % par an (+ 3,3 % ce trimestre, soit + 46 400 postes, après respectivement + 3,0 % et + 3,2 % aux deuxième et troisième trimestres).

Dans le tertiaire hors intérimaires, les effectifs salariés augmentent de 0,6 % (+ 84 700 postes), en net rebond par rapport aux deux trimestres précédents. Sur un an, la croissance des effectifs salariés est donc toujours très dynamique : + 1,7 %, soit + 231 100 postes. Le secteur de hébergement - restauration connaît un net rebond. Les activités informatiques ainsi que le commerce, de détail portent également l’emploi du tertiaire.

Les effectifs intérimaires poursuivent  leur repli (- 0,2 % ce trimestre). Ils se contractent désormais depuis 2 ans, sur un rythme modéré toutefois, à l’exception du premier trimestre 2019. Sur un an, ils baissent de 0,3 %, soit - 2 700 postes.

Au quatrième trimestre 2019, les effectifs salariés continuent de progresser dans presque toutes les régions de France hormis en Guyane (- 0,3 %).
 

Mis à jour le 10/03/2020

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites et pour vous permettre de partager des contenus de notre site via les réseaux sociaux. Pour en savoir plus.

x