Caisse nationale du réseau des Urssaf

Acoss Stat n° 232 - Juin 2016
La masse salariale et les effectifs salariés du secteur privé au premier trimestre 2016

Les effectifs salariés du secteur privé augmentent de 0,4 % (+ 74 000 postes) au premier trimestre 2016, à un  rythme plus soutenu qu’au trimestre dernier (+ 0,2 %). Sur un an, ils progressent de 0,9 % (+ 159 000 postes). Hors intérim, les effectifs salariés sont en hausse de 0,3 % ce trimestre et de 0,5 % sur un an (+ 89 000 postes).

Le salaire moyen par tête (SMPT) croît quant à lui de 1,1 % au premier trimestre 2016, après + 0,3 % au trimestre précédent, portant à + 1,8 % la hausse sur un an. En comparaison, les prix à la consommation de l’ensemble des ménages sont stables sur le trimestre et en légère baisse (- 0,1 %) sur un an.

Au total, la masse salariale progresse de 1,4 % au premier trimestre 2016, après + 0,5 % au trimestre précédent. Sur un an, elle augmente de 2,5 %.

Dans l’industrie, les effectifs salariés continuent de reculer : - 0,2 % au premier trimestre  (- 8 000 postes), soit le même rythme qu’au  trimestre précédent. Sur un an, la baisse atteint - 1,1 %, soit - 33 000 postes.

Dans la construction, les effectifs salariés augmentent de 0,3 % au premier trimestre 2016 (+ 4 000 postes) après une baisse de 0,5 %, au quatrième trimestre. Il s’agit de la première hausse depuis 5 ans. Sur un an, les effectifs restent en repli  :  - 1,6 %, soit - 22 000 postes.

Dans le secteur tertiaire hors intérim, les effectifs salariés augmentent de 0,5 % (+ 58 000 postes) après une hausse de 0,3 % au trimestre précédent. Sur un an, ils progressent de 1,1 %, soit + 144 000 postes. Cette accélération est notamment portée par les secteurs de l’hébergement-restauration, des activités de conseil et d’ingénierie, des activités informatiques, et des autres activités scientifiques et techniques. Ces trois derniers secteurs, ainsi que l’édition- audiovisuel et les activités financières et d’assurance, enregistrent aussi une hausse sensible du SMPT. Ce dynamisme peut être lié à des versements ponctuels de primes, tels que pratiqués dans le secteur bancaire.

Les effectifs intérimaires restent sur un rythme de progression soutenu : + 3,1 % après + 2,9 % au quatrième trimestre 2015. Sur un an, ils augmentent de 11,9 %, soit + 70 000 postes.
Sur un an, les effectifs salariés progressent dans toutes les régions sauf en Normandie (- 0,3 %) où le repli concerne la Haute-Normandie (- 0,9 %).
 

Pour aller plus loin

Mis à jour le 09/06/2016

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites et pour vous permettre de partager des contenus de notre site via les réseaux sociaux. Pour en savoir plus.

x