Caisse nationale du réseau des Urssaf

Devenir inspecteur / inspectrice Urssaf

Recrutement sur profil dans les métiers de contrôle des Urssaf et CGSS
 

Le recrutement sur un poste d'Inspecteur du recouvrement, à pourvoir par le biais de la formation initiale, n'est ni un concours ni un examen. Il est effectué par le biais d’une sélection rigoureuse au plus près des compétences et aptitudes des candidats. Cette sélection est réalisée par les organismes recruteurs : Urssaf et CGSS.

Les candidats sélectionnés se voient ensuite proposer une formation rémunérée d’une durée de 16 mois pour un poste d’inspecteur spécialiste de la lutte contre le travail dissimulé et de 19 mois pour un poste d’inspecteurs en charge du contrôle comptable d’assiette. La réussite à cette formation, dispensée en alternance, est nécessaire pour exercer le métier.

Les épreuves de recrutement sont au nombre de deux :
- La passation de tests d'aptitudes cognitives qui servent à vérifier la capacité des candidats à avoir un raisonnement logique, à manipuler les chiffres et à posséder une compréhension critique
- Une session d’évaluation individuelle avec des mises en situation professionnelle permettant d’évaluer les potentiels détenus par le candidat en lien avec la fonction d’Inspecteur Urssaf ; elle est organisée par les organismes recruteurs. Des conseillers en recrutement interne (CRI) formés et certifiés ont en charge d’assurer la maintenance du système d’évaluation par assessment center.

Un métier avec des valeurs

Devenir inspecteur du recouvrement c'est participer aux missions du réseau des Urssaf :
•    Optimiser le financement du système solidaire de protection sociale,
•    Accompagner les acteurs économiques au plus près de leurs attentes avec une exigence d'équité,
•    Participer à la lutte contre les fraudes et le travail illégal.


La formation est ouverte aux candidats externes et internes à l'institution de Sécurité sociale et conduit à l’exercice de missions variées.


L’inspecteur du recouvrement en charge du contrôle comptable a pour vocation de vérifier, sur place en entreprises, la conformité des déclarations sociales transmises à l’Urssaf par les employeurs. A l’issue du contrôle, l’inspecteur notifie à l’entreprise les points de législation sociale à régulariser.
Il possède également un rôle de conseil et d’accompagnement des entreprises et de leurs partenaires pour appréhender les points de législation qui peuvent s’avérer complexes. Collaborateur assermenté et agréé, il possède l’expertise du contrôle de l’assiette sociale du fait de ses connaissances législatives, sociales, juridiques et comptables.
Il participe également à la détection du travail dissimulé.

L’inspecteur du recouvrement en charge de la lutte contre le travail dissimulé a pour mission de constater et de démontrer, lors de visites inopinées sur le lieu d’activité, le recours au travail dissimulé et d’en évaluer le préjudice pour la Sécurité sociale. Pour ce faire, il auditionne les dirigeants et les salariés puis instruit la procédure pénale en parallèle du chiffrage des cotisations et contributions sociales non déclarées. Ses missions sont la plupart du temps exercées en partenariat avec les agents chargés de la lutte contre les fraudes et le travail illégal : police, douanes, inspections du travail et des finances et les autres branches de la Sécurité sociale.

La formation à ce métier alterne phase théorique en centres de formation et stages sur le terrain en Urssaf / CGSS et en entreprise. Les futurs inspecteurs, candidats externes, sont rémunérés 22 000 euros (montant brut annuel) pendant toute la formation. Les candidats internes continuent à percevoir leur rémunération. Le salaire de début de carrière s’élève à 32 500 euros (montant brut annuel).

Les profils recherchés sont divers. Les candidats doivent être issus des filières suivantes : comptabilité, administration et gestion des entreprises, droit et ressources humaines.
Les postes sont ouverts aux titulaires d’un diplôme dans ces domaines :
- niveau Bac avec au moins 5 ans d’expérience,
- niveau Bac + 2 avec au moins 2 ans d’expérience,
- niveau Bac + 3 sans expérience minimum.
La formation est ouverte aux titulaires d’un Master 2 (Bac + 5) toutes filières confondues.
 

Mis à jour le 30/08/2019

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites et pour vous permettre de partager des contenus de notre site via les réseaux sociaux. Pour en savoir plus.

x