L'ACOSS, la caisse nationale des URSSAF. 
 
Espace EmployeursEspace IndépendantsEspace ParticuliersEspace Associations
 
>> Abonnez-vous en ligne   
 
  
 Observatoire économique > Acoss Stat

Conformément aux orientations de la convention d'objectifs et de gestion 2002-2005, l'Acoss a élaboré un programme de publications statistiques. Ce programme porte sur les thèmes suivants :

  • paiement des cotisations,
  • assiette salariale et effectifs,
  • entreprises individuelles,
  • montée en charge des politiques d'emploi...

Acoss Stat, publication synthétique, s'inscrit dans ce programme de diffusion de l'information collectée et analysée par l'Acoss.

Planning des publications 2014



Trié par: nom | date | [ascendant]
Acoss Stat N°189 - Mars 2014 (4.2 Mega-octets)
Les particuliers employeurs au quatrième trimestre 2013
Au quatrième trimestre 2013, après deux trimestres orientés à la hausse (+ 1,4 % et + 0,1 % aux deuxième et troisième trimestres), la masse salariale nette de l’emploi à domicile diminue à nouveau (- 2,6 %). La légère hausse du taux de salaire horaire moyen (+ 0,3 %) ne permet pas de compenser le recul du volume horaire déclaré (- 2,9 %). Ce dernier résulte d’une baisse conjointe du nombre d’employeurs (- 1,1%) et du nombre d’heures moyen par employeur (- 1,8 %).Sur un an, la baisse de la masse salariale nette de l’emploi à domicile s’amplifie (- 5,7 % après - 3,5 %), tirée par la diminution du volume horaire déclaré (- 6,1 %). Ces évolutions trimestrielles et annuelles s’observent sur le champ de l’emploi à domicile hors garde d’enfant, ainsi que sur la garde d’enfant à domicile.L’activité des assistantes maternelles est également mal orientée au quatrième trimestre 2014. Le volume horaire déclaré recule de 1,9% ce trimestre et de 1,0% sur un an. La masse salariale nette diminue quant à elle de 0,6 % ce trimestre. Sur un an, elle poursuit son ralentissement mais demeure en hausse (+ 0,6 % après + 1,4 %) ; le rythme annuel de progression était de 4,0 % il y a un an.Au total, la masse salariale versée par les particuliers employeurs est en nette diminution sur un an (- 3,1 % après - 1,4 % au troisième trimestre et -1,1 % au deuxième trimestre 2014).
2014-04-10
Acoss Stat N°188 - Mars 2014 (2.8 Mega-octets)
La masse salariale et l'emploi du secteur privé au quatrième trimestre 2013
Au quatrième trimestre 2013, les effectifs salariés du secteur privé se stabilisent, après des baisses de 0,1 % aux deux trimestres précédents. Sur un an, l’emploi diminue de 0,4 % (soit 67 000 pertes nettes d’emploi). Le salaire moyen par tête (SMPT) augmente quant à lui de 0,3 %. Sur un an, il progresse de 1,7 %. Au total la masse salariale augmente de 0,2 % au quatrième trimestre 2013, après une hausse de 0,3 % au troisième trimestre. Le glissement annuel s’établit ainsi à + 1,2 %. Il en est de même de l’évolution en moyenne annuelle.
Dans l’industrie, l’emploi salarié continue de reculer. Il diminue de 0,3 % ce trimestre, après - 0,5 % aux deux trimestres précédents. Sur un an, la baisse atteint - 1,6 %. Dans la construction, la baisse de l’emploi observée depuis mi 2011 se poursuit au quatrième trimestre (- 0,5 % après - 0,3 % au troisième trimestre). Sur un an, le repli est de - 1,9 %.
Dans le secteur tertiaire hors intérim, la stabilité observée au troisième trimestre 2013 se poursuit au quatrième trimestre. Sur un an, l’emploi est ainsi stable.
L’emploi intérimaire est quant à lui en hausse pour le troisième trimestre consécutif (+ 2,2 % après + 0,7 % et + 1,2 % aux troisième et deuxième trimestres), à la suite de deux années de recul. Sur un an, l’emploi intérimaire augmente de 2,9 %.
Hors intérim, l’emploi baisse de 0,1% au quatrième trimestre comme aux deux trimestres précédents.
La plupart des régions de la moitié nord (en dehors de la Bretagne, des Pays de la Loire, de l’Ile de France et de l’Alsace) ainsi que le Limousin restent les moins bien orientées,comme au trimestre précédent. Seuls les Dom, Midi-Pyrénées et Rhône-Alpes créent des emplois sur un an.

Mis à jour le 12/03/2014 à 14h : Les chiffres du tableau de l'encadré 1 page 5 ont été revus depuis la parution de 7h30 pour corriger une erreur matérielle.
2014-03-12
Acoss_Stat_N°187 (797.82 Kilo-octets)
En 2012, la variation de trésorerie de l'acoss s'améliore malgré un contexte économique dégradé
En 2012, malgré le ralentissement de la masse salariale (+ 2,2 % après + 3,6 % en 2011), la variation de trésorerie (encaissements – décaissements) de l’Agence centrale des organismes de sécurité sociale a continué de bénéficier d’un rythme soutenu des recettes, lié aux effets des mesures de redressement adoptées notamment en loi de financement de la sécurité sociale pour 2012, et d’une progression moindre des décaissements. Ainsi, hors recouvrement des cotisations chômage par les Urssaf pour l’Unédic, les encaissements sur le compte bancaire de l’Acoss ont crû en 2012 de 4,6 % (après + 6,2 % en 2011) tandis que les décaissements ont augmenté de 3,8 % (après + 4,5 % en 2011). L’écart d’évolution entre les encaissements et les tirages opérés sur le compte de l’Acoss s’est traduit par une amélioration de 1,9 milliard d’euros de la variation de trésorerie, celle-ci s’établissant en 2012 à - 18,6 milliards d’euros. Après une reprise de dette de 6,65 milliards par la Caisse d’amortissement de la dette sociale (Cades), le solde du compte de l’Acoss s’établit finalement à - 16,6 milliards au 31 décembre 2012.
2014-02-14
Acoss Stat N°186 - Janvier 2014 (726.73 Kilo-octets)
Au quatrième trimestre 2013, le nombre de déclarations d’embauche de plus d’un mois diminue de 1,3 %, après une progression de 2,3 % le trimestre précédent. Cette baisse provient du recul des déclarations d’embauche en CDI (- 3,6 %) alors que celles en CDD de plus d’un mois augmentent légèrement (+ 0,5 %). L’évolution à la baisse des embauches de plus d’un mois ne concerne que le secteur privé (- 1,6%), les embauches du secteur public (hors fonctionnaires) étant en hausse de 2,7 %.
Sur un an, les déclarations d’embauche de plus d’un mois diminuent encore au quatrième trimestre 2013, mais à un rythme plus faible (- 0,4 % après - 2,1 % le trimestre précédent). Ce repli s’observe pour les embauches en CDI (- 2,4 %). En revanche, les embauches en CDD de plus d’un mois progressent de 1,2 % ce trimestre, interrompant les baisses enregistrées depuis début 2012.
L’évolution observée au quatrième trimestre 2013 concerne à la fois les entreprises de moins de 20 salariés (- 1,6 %) et les entreprises de 20 salariés ou plus (- 1,2 %). Ces baisses résultent de celles des embauches en CDI (respectivement - 3,5 % et - 3,8 %). Sur un an, l’évolution des embauches est aussi homogène selon la taille des entreprises : - 0,5 % pour les TPE et - 0,3 % pour les entreprises de 20 salariés ou plus.
Au quatrième trimestre 2013, le nombre de déclarations d’embauche de plus d’un mois est également orienté à la baisse dans les trois grands secteurs d’activité : - 1,7 % dans l’industrie, - 1,8 % dans le BTP et - 1,0 % dans le tertiaire. Sur un an, ce nombre recule dans l’industrie et la construction (respectivement - 1,9 % et - 1,2 %), alors qu’il se stabilise dans le tertiaire.
2014-01-29
Acoss Stat N°185 - Décembre 2013 (2.68 Mega-octets)

Les particuliers employeurs au troisième trimestre 2013
Au troisième trimestre 2013, la masse salariale nette de l’emploi à domicile se stabilise après une légère hausse (+ 0,5 %) au trimestre précédent. Cette stabilité provient de la conjugaison d’une hausse modérée de 0,4 % du taux de salaire horaire et d’une baisse de même ampleur du volume horaire, tenant à la réduction du nombre d’heures moyen par employeur. Toutefois, sur le champ de la garde d’enfant à domicile, le volume d’heures progresse pour le deuxième trimestre consécutif (+ 0,9 % après + 0,5 %). Sur un an, la masse salariale nette de l’emploi à domicile reste en fort repli (- 3,7 % après - 3,9 % au trimestre précédent) pour le sixième trimestre consécutif. En effet, la hausse de 0,8 % du taux de salaire horaire net moyen ne permet pas de compenser la baisse de 4,5 % du volume horaire déclaré. S’agissant des assistantes maternelles, après deux trimestres de baisse, leur volume d’heures augmente sensiblement pour le deuxième trimestre consécutif (+ 1,2 % après + 1,5 %). La masse salariale progresse quant à elle de 0,5 % ce trimestre. Sur un an, la masse salariale des assistantes maternelles augmente de 1,9 % (après + 2,6 % au trimestre précédent) : le volume horaire déclaré augmente de 1,0 % et le taux horaire moyen de 0,9 %. Au total, la masse salariale versée par les particuliers employeurs reste en baisse sur un an (- 1,3 %, après - 1,1 % le trimestre précédent).
2014-01-16
<< Début < Précédente 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivante > FIN >>


Recherche de document
©Urssaf tous droits réservés