Caisse nationale du réseau des Urssaf

Acoss Stat n° 195 - Juillet 2014
L'emploi du secteur privé diminue en 2013 mais se stabilise en fin d'année

En 2013, l’emploi du secteur concurrentiel s’établit en France (Métropole et Dom) à 17,8 millions. La masse salariale associée s’élève à 520 milliards d’euros. Sur un an, celle-ci augmente de 1,2 %, après une hausse de 2,1 % en 2012.Au total, en moyenne annuelle, l’emploi baisse de 0,6 % en 2013 (soit 100 000 postes de moins), après avoir été stable en 2012. En 2013, les pertes d’emploi sont plus importantes sur les deux premiers trimestres, les effectifs salariés se stabilisant au quatrième trimestre.

Le salaire moyen par tête (SMPT) augmente quant à lui de 1,8 % en 2013 (après + 2,2 % en 2012), à rapprocher d’une évolution des prix à la consommation de + 0,7 %, en net ralentissement. Le pouvoir d’achat des salariés progresse ainsi de 1,0 % en 2013, après + 0,3 % en 2012.

La mauvaise orientation de l’emploi résulte notamment du recul de 5,6 % des effectifs intérimaires, après  - 7,0 % en 2012.

Dans l’industrie, l’emploi continue de diminuer (- 1,3 % après une baisse de 0,4 % en 2012).

De même, les effectifs du secteur de la construction poursuivent leur baisse en 2013 (- 1,9 %, après une baisse de 0,9 % en 2012).

Enfin, le tertiaire hors intérim connaît une stabilité de l’emploi en 2013 (soit + 4 400 postes, après + 0,6 % un an plus tôt). Les secteurs les mieux orientés sont notamment l’action sociale et l’hébergement médico-social, les activités informatiques et les activités récréatives.

Cette publication présente un éclairage sur l’assiette du forfait social. Créée en 2009, ce dispositif a depuis connu des évolutions importantes. Les éléments de rémunération soumis au forfait social ont un poids plus important dans l’industrie, le secteur des télécommunications et les activités financières. Leur poids est en outre croissant avec la taille de l’entreprise.

Pour aller plus loin

Mis à jour le 31/07/2014