Caisse nationale du réseau des Urssaf

Euro Commercial Paper

Les «euro commercial paper» : les taux les plus bas et les encours moyens les plus élevés depuis leur lancement en 2010
 

Lancé en 2010, le programme d’«euro commercial paper», bénéficiant des meilleures notations (A-1+, P-1, et F1) et dont la gestion est assurée par l’AFT, est resté en 2013 une des principales sources de financement.

La part du financement par émissions d’«euro commercial paper» a légèrement diminué en 2013, en s’établissant en moyenne à 39 %, contre 44 % en 2012. Toutefois, cette part progresse en volume, puisque l’encours moyen en 2013 a augmenté de près de 3 Md€, pour s’établir à 8,3 Md€ contre 5,2 Md€ l’année précédente.

Au cours de l’année, le point haut du programme a été de 10,2 Md€ du 20 au 22 septembre 2013, soit son encours maximal depuis sa mise en place. Concernant le point bas, il s’est élevé à 6,3 Md€ entre le 30 et le 31 décembre 2013.

Le plafond du programme est resté inchangé à 20 Md€..

Encours d’euro commercial paper en 2013
Cliquez sur l’image

Encours d'"Euro commercial paper" 2013

La durée moyenne des émissions d’«euro commercial paper» s’est élevée en 2013 à 94,6 jours après 86,8 jours en 2012 et 63,8 jours en 2011.

En 2013, les émissions d’«euro commercial paper» ont été principalement traitées avec 4 institutions bancaires : Barclays (38 %), Union de Banques Suisses (35 %) ainsi que les banques Crédit Suisse First Boston et le Crédit Agricole Indosuez, représentant 9 % chacune.

Au cours de l’année, le nombre des partenaires de ce programme s’est élargi à 6 contreparties, afin de renforcer la présence de l’Acoss sur ce marché.

Répartition par contrepartie des euro commercial paper en 2013
Cliquez sur l’image

Répartition par contrepartie des "Euro commercial paper" en 2013

Les émissions d’«euro commercial paper» sont réalisées à taux fixe. Le taux de financement moyen de ce programme a été en 2013 de 0,07 % après 0,11 % en 2012 et 0,68 % en 2011.

Les émissions de l’Acoss s’inscrivent dans la catégorie des émissions souveraines : 49 % en Livre Sterling (36 % en 2012), 35 % des émissions sont réalisées en Dollar Américain (39 % en 2012) et 6 % en Euro (15 % en 2012).

Le risque de change sur les «euro commercial paper» est neutralisé à l’aide d’opérations de swap de change, dans lesquelles la devise d’émission est échangée contre de l’Euro. L’opération est réalisée au moment de l’émission et permet de transformer l’ensemble des flux en Euro.

Ventilation des euro commerciaux paper par devise
Cliquez sur l’image

08-VentilECPparDev.jpg

Présentation financière du programme d’Euro Commercial Paper

L’« Euro Commercial Paper » (ECP) est un type de papier commercial émis sur le marché international par de grandes entreprises et institutions internationales. L’ECP est, le plus souvent, soumis au droit anglais.

Il peut être émis en euros ou en devises. L’ECP est émis de gré à gré (sans cotation sur un marché) sur des maturités courtes, inférieures à l’année.

L’ECP est généralement émis à taux fixe, précompté.

Plafond du programme

€ 20 milliards

Agent Domiciliataire

Citibank
 

Agents placeurs

Arrangeurs

Crédit Agricole CIB
Crédit suisse
Banque of América BOAML
Barclays Capital
UBS Investment Bank
RBS

UBS Investment Bank
 

 

 

Notations

P-1 Moody’s, F1 + FitchRatings, A-1+ Standard & Poors

A noter

De part son statut, l'Acoss ne peut se financer à plus d'un an.
Elle ne dispose donc pas d'une notation long terme.

Mis à jour le 14/04/2014